Université de Lomé : les étudiants n’ont-ils pas des besoins plus primordiaux que de se faire filmer par les cameras de Kokoroko?

0
21

L’université de Lomé tient toujours à la propreté de son enceinte et des infrastructures pour une meilleure vie, un environnement propice et de meilleures conditions d’étude. Dans un communiqué rendu public le 21 octobre dernier, le président Dodzi Kokoroko informe les étudiants et des bacheliers en phase d’inscription, que ”les comportements inciviques, notamment, la vente de toute sorte de produits, le dépôt de papiers et emballages usés, sont formellement prohibés dans les amphithéâtres, les agoras, les salles de cours et sur les aires du campus”. Pour veiller à l’application de ces dispositions, les amphithéâtres sont mis sous vidéo-surveillance.

BENIN : Dix jours après, Dantokpa passe le témoin à Arzèkê

« Tout étudiant qui transgresserait ces mesures, sera identifié et traduit devant le conseil de discipline de l’institution », martèle le président de l’université de Lomé. Prof Dodzi Kokoroko recommande fortement l’usage systématique des poubelles disposées sur les aires du campus.

Crise à l’UFC : Qu’attend Gilchrist Olympio pour siffler la fin de la récréation?

Pour rappel, c’est depuis 2019 que l’Université de Lomé a pris des mesures pour interdire leur utilisation sur le campus. Pour se faire, des rencontres de sensibilisations ont été tenues avec les femmes commerçantes pour trouver des solutions alternatives. La propreté des différentes aires du temple du savoir constatées aujourd’hui sont le résultat des efforts de chaque partie.