Le conseil national de lutte contre le sida dénonce l’inégalité des soins

0
33

En effet, la couverture nationale sur les traitements ARV est de 76%. Cependant, on observe toujours une grande différence entre les zones urbaines et celles rurales. Se fondant sur tout ceci, une inégalité d’accès aux soins a été dénoncée ce dimanche par le secrétariat permanent du conseil national de lutte contre le sida (CNLS).

Comores : un ancien président condamné à perpétuité par la cour de sûreté de l’État

« On ne doit laisser personne de côté », a avancé le patron du CNLS. Il faut noter que cette inégalité n’est pas due à un manque d’efficacité de services sanitaire. Elle est plutôt due à davantage de refus venant de certains souffrants de se faire dépister et soigner par le biais des antirétroviraux. Et ce, dans les villages reculés.