Tchad : Baba Laddé, l’ancien chef des services de renseignements généraux, arrêté

0
22

Baba Laddé, l’ancien chef de groupe armé devenu chef des services de renseignements généraux, a été arrêté lundi 26 décembre à N’Djamena. Selon ses proches, les motifs de son interpellation ne lui ont pas été communiqués.

L’ancien patron des services de renseignements généraux, qui était allé passer le réveillon de Noël avec une communauté de peuls chrétiens, a été conduit dans les locaux des services de renseignement.

 

 

Beaucoup d’observateurs estiment que l’arrestation de Baba Laddé est sans doute la conséquence d’une fiche qu’il a envoyé à l’ambassadeur des États-Unis au Tchad et qui s’est retrouvée sur les réseaux sociaux.

 

Dans le document, Baba Laddé mettait en garde les États-Unis, la France et leurs alliés contre un supposé projet d’agression de la part des partisans du président centrafricain, Faustin Archange Touadéra, contre les ambassades de ces pays à Bangui.

Dans un communiqué daté de vendredi 23 décembre, le ministère des Affaires étrangères centrafricain a fustigé les « incessantes propagandes déstabilisatrices », la « désinformation », « l’intoxication » visant à « créer la psychose ». Il pointe notamment du doigt Didacien Kossimatchi, de l’association Galaxie, et l’ex-chef rebelle Baba Laddé. Dans son message, la Centrafrique a renouvellé son engagement auprès de ses partenaires en rappelant ses « relations cordiales » avec les États-Unis. Elle « réaffirme aussi sa disponibilité à un dialogue ouvert avec la France afin de lever les équivoques et incompréhensions dues à la désinformation », indique le texte. Le ministère réaffirme les « relations fraternelles avec le Tchad et la volonté de renforcer la coopération bilatérale ».

 

Ancien chef rebelle, Abdelkader Mahamat alias Baba Laddé avait été nommé directeur des renseignements généraux par Mahamat Idriss Déby Itno, en octobre 2021. Il a été démis de ses fonctions en février 2022.