Santé : Le « Kalaba » : une drogue qui tue les femmes à petits feux

0
84

La drogue: est tout produits qu’on arrive pas à se passer de la consommation ne serait-ce qu’une minute. J’interpelle toute fille et toute femme enceinte à en tenir rigueur pour s’en débarrasser aux fins d’assurer sa propre santé et celle du bébé. Publié depuis 2016 et relayé par certains médias sociaux, cet article est toujours d’actualité ! Merci au docteur Ulysse Obame pour l’interview.Le kalaba comme on l’appelle communément, c’est de l’argile très appréciée par de nombreuses femmes, et que l’on retrouve sur des roches sédimentaires. Au fil du temps, le kalaba est devenu un produit commercialisé et comestible. Les femmes qui en raffolent, sont en majorité de l’Afrique noire. Dans les différents marchés, on en trouve de toutes les qualités: Rouge kaolin, fumé ,et même salé. Et en fonction du goût, le choix est fait. Pour certaines femmes enceintes, le kalaba devient une forme de drogue tout au long de la grossesse, car difficile de s’en passer. Pour une autre catégorie, la consommation est journalière, et sert parfois de digestif après chaque repas. Pour le docteur Ulysse Obame, spécialisé en gynécologie, le kalaba n’est pas un produit comestible, car c’est de l’argile très mal digéré par l’organisme. Et les conséquences sur la santé à long ou à court terme, sont dangereuses et parfois même irréversibles. De ce fait, celles qui en consomment régulièrement se détruisent un peu plus chaque jour sans s’en rendre compte. Le kalaba présente de nombreux dangers sur la santé. La consommation du kalaba provoque L’anémie, qui désigne un déficit en globules rouges dans le sang. Par conséquent, l’anémie provoque un manque de fer, une fatigue extrême, des vertiges importants, un pouls faible et rapide.Le patient se sent faible, et éprouve des difficultés respiratoires. L’anémie se manifeste aussi par la pâleur du teint. Hormis l’anémie, la consommation du kalaba, provoque des ballonnements du ventre, ainsi que la constipation. Et cette pâte est stockée quelque part dans l’organismeet peut à la longue provoquer des caillots de sang au niveau des reins. Et même les trompes ne sont pas épargnées, car la consommation d’argile, peut boucher les trompes et ces femmes se retrouvent au finish, avec une stérilité secondaire, ou encore la fragilisation de l’intestin simplement.

Du point de vue du spécialiste, les cas sont nombreux

Lors de l’accouchement, il arrive que l’enfant vienne au monde enveloppé d’une pâte toute blanche sur le corps, et dans la bouche. Et c’est le signe que la mère consommait de l’argile durant sa grossesse. Et l’enfant aussi d’une certaine manière. Les consommatrices que nous avons rencontrées, affirment que c’est difficile d’arrêter de consommer le kalaba du jour au lendemain. Pour ces dernières, le goût et l’odeur du kalaba attirent. Pour les femmes enceintes, le kalaba, selon leur expérience, diminue les nausées liées à la grossesse. Des explications balayées du revers de la main par les spécialistes, qui pensent que ces femmes, en consommant régulièrement de l’argile, se mettent en danger d’une manière ou d’une autre. Le kalaba provoque un retard de croissance avec un faible poids chez le nouveau-né. Chez la femme enceinte, on retrouve dans son organisme, des taux inquiétants de certains métaux lourds comme le plomb qui est une petite bombe à retardement. A une certaine époque, l’argile servait à la fabrication des calebasses et des poteries cuites au four, à usage domestique ou culinaire. Certains masques du visage et du corps sont fabriqués à base d’argile. C’est donc plus raisonnable de les utiliser de cette manière, au lieu d’en consommer en sachant pertinemment que l’on s’expose à de graves soucis de santé. Ces produits devraient être interdits à la vente partout dans le monde, pour aider ces femmes qui se détruisent un peu plus chaque jour, à sortir de cette forme de dépendance. Qu’on le veuille ou non, la santé est primordiale pour tout être humain. Avis donc à toutes les consommatrices de ce produit: