Nigeria : la grande joie de Muhammadu Buhari après la libération des 279 élèves

0
13

Plus tôt mardi, des responsables de l’État ont déclaré que des hommes armés avaient libéré les 279 filles kidnappées à l’école secondaire gouvernementale des sciences pour filles (GGSS) de la ville de Jangebe. Dans un tweet, Muhammadu Buhari a déclaré qu’il était « heureux que leur épreuve se soit achevée, heureuse, sans aucun incident ». « Nous travaillons d’arrache-pied pour mettre un terme à ces sinistres et déchirants incidents d’enlèvement. L’armée et la police continueront de s’attaquer aux ravisseurs. Ils ont besoin du soutien des communautés locales en termes de renseignements humains qui peuvent aider à étouffer les plans criminels dans l’œuf », a ajouté un tweet de suivi.

Côte d’Ivoire : les prix des denrées alimentaires plafonnés

Près de trois cents adolescentes, enlevées vendredi 26 février, dans leur pensionnat de Jangebe, dans le Nord-ouest du Nigeria, ont été libérées.  « Elles sont toutes ici avec nous », a indiqué le gouverneur de cet Etat, le Dr Bello Matawalle, « elles sont en bonne santé ».

Un marabout sénégalais a réussi à voyager avec un âne dans un avion

Ces groupes armés attirent de plus en plus de jeunes désœuvrés de ces régions où plus de 80% des habitants vivent dans l’extrême pauvreté. Ces violences criminelles ont fait plus de 8 000 morts depuis 2011 et forcé plus de 200 000 personnes à fuir leur domicile, selon un rapport du groupe de réflexion International Crisis Group (ICG) publié en mai 2020.