Mission de maintien de la stabilité au Mali : le 9ème bataillon togolais a pris la route

0
12

La relève du 09ème bataillon togolais de la Mission Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) a commencé ce dimanche 20 novembre 2022.

 

Dans ce cadre, soixante-douze (72) éléments précurseurs du 10ème bataillon togolais de la Minusma ont quitté le Togo pour le Mali à partir de l’aéroport international GNASSINGBE Eyadema.

 

72 militaires dont trente-cinq (35) de l’Hôpital Niveau 2 et trente-sept (37) du bataillon officiers, sous-officiers et militaires du rang du 10ème contingent togolais de la Minusma se sont envolés pour le Mali pour une mission d’un an.

 

Ces hommes et femmes ont quitté la mère patrie et leurs familles pour aller contribuer à l’effort de paix dans ce pays frère confronté à la menace terroriste et à l’extrémisme violent. Ils s’en vont remplacer le 09ème bataillon en fin de mission d’une année.

Après quatre (04) mois de mise en condition opérationnelle au Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix (CEOMP) dans plusieurs modules, le 10ème bataillon togolais de la Minusma a les rudiments nécessaires pour accomplir efficacement ses missions. Malgré le contexte sécuritaire sans cesse dégradé, ces hommes et femmes sont aguerris et prêts à travailler dans le sens du maintien de la paix dans ce pays ami.

 

 

Avant son déploiement, le bataillon a été entretenu le samedi 05 novembre 2022 par le colonel APEDO Kodjo EKPE, chef d’état-major général adjoint des forces armées togolaises au centre d’entrainement aux opérations de maintien de la paix.

Occasion pour la hiérarchie militaire de transmettre à la troupe et à l’ensemble du bataillon, les valeurs de cohésion, d’efficacité, de discipline, de courage et du sens du devoir accompli, qui devront prévaloir en leur sein, durant leur séjour sur le théâtre d’opération malien. Il s’était également agi de rappeler à nos soldats, ambassadeurs au Mali, les consignes générales et les enseignements qu’ils ont acquis durant leur phase de formation au CEOMP avant leur déploiement.

 

Le contingent togolais sur le théâtre malien est composé d’un bataillon, de deux unités de polices constituées, d’observateurs militaires, des officiers d’état-major et d’un hôpital niveau 2.