Missiles tombés en Pologne: voici ce que prévoit l’OTAN en cas d’attaque d’un de ses pays membres

0
17

 

Deux missiles se sont écrasés en Pologne. Pour l’instant, on ne sait pas dans quelles circonstances cela s’est produit, mais ils pourraient être d’origine russe.

« En cas d’attaque armée, chaque allié portera assistance à la partie ou aux parties attaquées », indique l’article 5 du traité de l’OTAN.

L’explosion a eu lieu à Przewodow, un village de l’est de la Pologne, près de la frontière avec l’Ukraine. Selon certaines sources, il s’agit de missiles qui ont dévié de leur trajectoire et ont donc atterri sur le territoire polonais. Cela fait l’objet d’une enquête. Le Conseil national de sécurité de la Pologne a déjà été convoqué en session d’urgence.

L’attaque pourrait avoir des implications plus larges car la Pologne est membre de l’OTAN. Dans le traité de l’OTAN de 1949, l’article 5 indique que si un État membre est attaqué, l’alliance entière doit donc répondre militairement. « Les parties conviennent qu’une attaque armée contre un ou plusieurs d’entre eux en Europe ou en Amérique du Nord sera considérée comme une attaque contre eux tous ; elles conviennent en conséquence que si une telle attaque armée se produit, chacune d’elles assistera la ou les parties ainsi attaquées, dans l’exercice du droit de légitime défense individuelle ou collective reconnu par l’article 51 de la Charte des Nations Unies, en agissant promptement, individuellement et en coopération avec les autres parties, de la manière qu’elle jugera nécessaire, y compris par l’emploi de la force armée, pour rétablir et maintenir la sécurité de la région de l’Atlantique Nord. «