Mali : vers la libération des 46 militaires ivoiriens

0
27

Son Excellence le Colonel Assimi GOITA, Président de la Transition, Chef de l’État a accordé une audience ce jeudi 22 décembre à une importante délégation mixte, Ivoiro-Togolaise, sous la conduite du Ministre d’État, ministre de la Défense de la Côte d’Ivoire, Monsieur Ibrahima Téné OUATTARA. Entre autres personnalités membres de cette délégation de haut niveau, il faut noter la présence non moins importante de S.E Professeur Robert DUSSEY, ministre des Affaires Étrangères, de l’Intégration Régionale des Togolais de l’Extérieur et monsieur Fidèle SARASSORO, Directeur de Cabinet du Président de la République de Côte d’Ivoire, Son Excellence Alassane OUATTARA.

 

Nous sommes venus pour parler encore de la fraternité entre le peuple malien et le peuple ivoirien et comme vous le savez, il y a eu un malentendu entre la République du Mali et la République de la Côte d’Ivoire il y a de cela quelques mois, il était bon que nous puissions nous rencontrer pour en parler. C’est ce que nous avons fait avec nos frères Malien, a indiqué le Ministre d’État, ministre de la Défense de la Côte d’Ivoire, Monsieur Ibrahima Téné OUATTARA à sortie d’audience.

 

La rencontre s’est passée dans un esprit fraternel de compréhension mutuelle et nous pensons que nous nous sommes compris et c’est cela l’essentiel et le Président Assimi GOITA nous a fait l’honneur de nous recevoir pour que je puisse lui transmettre le message du Président OUATTARA, a-t-il poursuivi.

 

Saisissant l’opportunité, le Ministre d’État, ministre de la Défense de la Côte d’Ivoire, Monsieur Ibrahima Téné OUATTARA a par ailleurs adressé ses remerciements au Président Faure GNIASSIMBE à travers son ministre des Affaires Étrangères et des Togolais de l’Extérieur, Son Excellence Robert Dussey qui depuis de longs mois, dit-il, n’a cessé de rapprocher les deux parties, Malienne et Ivoirienne pour que nous puissions trouver une solution au malentendu qui s’est posé entre nos deux pays.

 

Au ministre malien des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Son Excellence Abdoulaye Diop de conforter qu’il s’agit là d’un cadre d’échanges avec nos frères de la République de Côte d’Ivoire, à la demande de S.E Abdramane Alassane OUATTARA, Président de la République de Côte d’Ivoire. Le ministre Abdoulaye DIOP a fait remarquer que depuis quelques mois, nous sommes dans cet exercice de discussions, de dialogues parce que depuis le début pour notre part le Mali, le Président de la Transition, Son Excellence le Colonel Assimi GOITA a indiqué que cet incident malheureux qui a rendu les relations difficiles entre le Mali et la Côte d’Ivoire, pour pouvoir les surmonter, nous privilégions toujours la voie du dialogue, la voie diplomatique afin de trouver une issue et ceci,il la réitère malgré que la question soit portée devant les instances judiciaires, a-t-il poursuivi, mais elle ne peut être réglée en oubliant la profondeur et la densité des relations entre le Mali et la Côte d’Ivoire.

 

Nous avons pu noter la volonté de part et d’autre, d’œuvrer à pouvoir surmonter cet événement en préservant les liens qui existe entre nos deux pays. Nos discussions ont pu permettre d’aboutir à la signature d’un mémorandum d’accord pour promouvoir à la paix, aussi, œuvrer au renforcement des relations d’amitiés de fraternités et de bon voisinage entre les deux pays pour converger dans une dynamique positive de pouvoir surmonter cet événement, a aussi indiqué le ministre Abdoulaye DIOP, avant de signifier que ceci constitue la dédicace des présidents OUATTARA et GOITA, afin de toujours mettre l’intérêt de nos pays, l’intérêt de nos populations et l’intérêt de la Région au-dessus de toute autre considération. C’est dans ce cadre que cet engagement a été signé et nous espérons que ceci nous permettra d’aller dans le respect des procédures judiciaires en cours.