L’incroyable révélation d’Asamoah Gyan sur la main de Suarez : « Cela fait plus de dix ans que… »

0
18

 

A deux jours du coup d’envoi de la Coupe du monde 2022, Asamoah Gyan est revenu sur le malheureux épisode de l’épopée ghanéenne en 2010. Alors que le Ghana était tenu en échec par l’Uruguay en quart de finale, ce dernier concéda un penalty sur une main volontaire de Luis Suarez sur la ligne de but dans les dernières minutes.

L’opportunité alors pour les Black Stars d’être la première nation africaine à atteindre les demi-finales, mais Asamoah Gyan n’a pas transformé le penalty, repoussé par Fernando Mouslera. Ce dernier sera ensuite le héros de la rencontre aux tirs au but, synonyme d’élimination du Ghana.

Douze ans plus tard, Asamoah Gyan n’a pas encore complètement digéré. Dans un entretien accordé à talkSPORT, le meilleur buteur de l’histoire des Black Stars « Je suis un joueur de football et je comprends le jeu. Chez moi, tous ceux qui ont regardé le match ne l’aiment pas. Je dis toujours que si j’étais Suarez, j’aurais fait la même chose pour sauver mon pays. C’est un héros là-bas. Même si les gens le considèrent comme un tricheur, il a fait ce qu’il devait faire pour amener son pays en demi-finale. Les gens le détestent, mais je suis aussi dans le jeu. Il a fait ce qu’il avait à faire pour amener son pays en demi-finale. Cela fait plus de dix ans maintenant et je m’en souviens encore. C’est une douleur avec laquelle je dois vivre », a déclaré Asamoah Gyan, réfléchissant à l’incident.