Le Ghana s’enfonce dans une grave crise économique

0
26
 

Inflation de plus de 50%, effondrement de la monnaie, doublement des prix à la pompe… le Ghana traverse en ce moment une grave crise économique.

Le gouvernement a signé un accord de renflouement de 3 milliards de dollars avec le FMI pour consolider ses finances publiques, mais la stabilité économique est encore loin.

La machine à emballer tourne à plein régime dans l’usine de Nakobs’ Pac, en banlieue d’Accra, la capitale du Ghana, qui produit des sachets d’eau potable pour la consommation. À la chaine, trois ouvriers emballent les paquets par 30 sachets. Et pourtant, tout ne va pas pour le mieux chez Nakobs’ Pac. Comme dans de nombreuses entreprises ghanéennes, le propriétaire vit dans l’angoisse de devoir bientôt mettre la clé sous la porte.

Accra en quête d'une réduction de son ratio dette/PIB et Lomé, d'un nouvel accord avec le FMI

Avec une inflation historique de plus de 50%, l’effondrement du cours de la monnaie locale de 50%, des prix à la pompe qui ont doublé et une dette dont le remboursement avale la moitié des revenus de l’état, le Ghana est aux prises avec une grave crise économique. Sa pire, depuis des décennies.

Le gouvernement a signé mardi un accord de renflouement de 3 milliards de dollars avec le Fonds monétaire international dans le but de consolider ses finances publiques, mais la stabilité économique est encore loin.