L’auteur-compositeur Bruno Eyram Kossi AKPADZA ajoute un volume de plus à son actif

0
40

Après la sortie du 6ème volume de son recueil de chants sacrés en avril 2016, l’auteur compositeur Bruno Eyram Kossi AKADZA innove encore dans le cadre de la promotion de son dernier bébé lors d’une soirée dédicace tenue le dimanche 2 octobre à l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo (EEPT) paroisse de Wonyome à Lomé.

« Zéro cataracte, zéro obscurité dans les rues », le Conseiller municipal Anani Théophile PANOU fait don des éclairages publics aux populations de Batome


Cette soirée dédicace très riche en couleurs, a été également l’occasion de retracer l’itinéraire captivant et atypique de cet artiste auteur compositeur togolais qui s’est hissé depuis plusieurs décennies sur les cimes de la musique en chœur dans la sous-région ouest africaine.

Ce 7ème volume composé de 40 morceaux tous riches en messages, berçant et réconfortant la foi non seulement des chrétiens mais aussi de quiconque l’écoute, a été interprété par trois chorales d’obédience internationale, à savoir Groupe Artistique Ourias, Chœur de la Gloire et Chœur de l’Unité Togolaise, le tout sous l’observation pointilleuse du Groupe Artistique Mawu Fe Nusè qui d’ailleurs était la chorale d’honneur de ladite soirée, et sa dauphine la chorale Soli Deo Gloria de Gblèkomegan.

Ce nouveau volume a été dédicacé en présence d’une délégation du Ministère de la culture, des hautes autorités de plusieurs congrégations religieuses, des imminents compositeurs de chants chorals du Togo et de la sous région ouest africaine, de la famille et des sympathisants de l’artiste.

En effet le message serait -il de confirmer à ses collègues compositeurs qu’il poursuit modestement son chemin de compositeur, et qu’il est loin de raccrocher.
Il est clair, selon le souffle de l’artiste, qu’il a encore du chemin à parcourir et du travail à faire davantage dans le monde de cette musique en chœur, un monde qu’il anime depuis plus de 40 ans.
Au cours de cette soirée, l’artiste compositeur a reçu de la part du Ministère de la culture, une distinction honorifique pour ses efforts toujours croissants dans le domaine de la musique en chœur au Togo.

Togo : un jeune arrêté avec plusieurs crânes humains

A son tour, l’artiste a accordé à ses collègues auteurs compositeurs et autres qui ont œuvré pour la tenue de la soirée, une attention très particulière à chacun d’eux.
Dans son mot de circonstance, BEKA n’a pas caché sa satisfaction sur la forte mobilisation des uns et des autres. Il a rendu grâce à Dieu qui a toujours su l’inspirer : « C’est Dieu qui me permet d’être à l’écoute de ces vibrations sonores qu’il me transmet à des moments indiqués ».

Les participants ont eu du mal à cacher leur euphorie, suite aux prestations des chorales dans lesquelles il y a eu d’une part un mélange de la musique traditionnelle et moderne, d’autre part une combinaison des instruments traditionnels et modernes et enfin, l’assemblage des danses traditionnelles et modernes, la principale identité de Bruno Eyram Kossi Akpadza.

« Je n’ai jamais su que le sexe est une obligation conjugale » : elle tue son mari pour avoir essayé de coucher avec elle


Pour corroborer le tout, BEKA n’a pas manqué d’éloges et d’admiration à l’endroit de Music Notation Makers (MNM) qui est l’association des auteurs compositeurs et maîtres de chants du Togo, et son Président qui a su donner une touche particulière à l’organisation de cet événement unique en son genre.

En rappel, BEKA a reçu de nombreuses distinctions honorifiques pour ses prouesses, entre autres le prix du « Meilleur Producteur d’œuvres musicales chorales » au Togo Chant Choral Awards en 2005