Guinée/Procès du 28 septembre : la défense demande la libération de Kalonzo et la comparution de Sory Condé

0
12

Le colonel Ibrahima Camara dit Kalonzo est accusé des faits de complicité de viols, d’assassinats, de meurtres et de vols en mains armées lors des événements du 28 septembre 2009. Il a été dénoncé par Sory Condé qui serait à la tête de la gendarmerie routière de Dubreka. Mais, selon les avocats de la défense, Sory Condé n’a été entendu qu’en tant que témoin, alors qu’ « il devait être inculpé ». Pire, ajoute Me Salifou Béavogui, il y a beaucoup de contradictions dans les témoignages de Sory Condé.

Cote d’Ivoire : Voici ce que Ouatara a fait pour renforcer le trafic urbain par de nouveaux dispositifs

La défense demande ainsi la libération de Ibrahima Camara et que ce dernier serait prêt à être présent à toutes les audiences dès 8h. Un autre avocat de la défense, en l’occurrence Me Lancé Doumbouya, a demandé à la comparution devant le tribunal en tant que témoin de tous les autres qui se sont rendus au PM3 lors de la détention de Kalonzo du 3 août au 6 novembre 2009. C’est entre autres Général Baldé, Gabriel Diawara, Colonel Bah Oury.

Coupe du monde Qatar 2022 : le Sénégal sera la 1ère équipe africaine à se jeter à l’eau

Mais le parquet s’oppose à cette demande parce qu’elle serait prématurée. Faut-il par ailleurs souligner que cette requête de libération formulée par les avocats de l’accusé, le colonel Ibrahima Kalonzo Camara, a été rejetée par le tribunal.