Guinée Conakry : trois ans après leur concours d’intégration à la fonction publique, les candidats réclament les résultats

0
32

Le ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts a émis le souhait, en 2019, de recruter certains jeunes. Pour ce faire, un concours d’intégration à la Fonction publique a été organisé  dans certaines villes de l’intérieur du pays, puisque les personnes retenues devraient travailler à l’intérieur du pays. Il y a plus de trois ans depuis que ce concours a été organisé, mais les candidats ne sont toujours pas situés sur leurs sorts. Ces candidats, réunis au sein d’un collectif, demandent au Gouvernement la publication des résultats dudit concours. Le 18 novembre 2022, ils ont écrit au ministre du Travail et de la Fonction publique.

OTR: Vente aux enchères plusieurs véhicules le 29 novembre, les conditions

« Nous venons très respectueusement auprès de votre haute personnalité, solliciter par la présente, la publication du résultat du concours d’intégration à la Fonction publique, session 2019, au compte du Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts. En effet, nous avons appris à travers des sources sûres qu’un concours de recrutement est prévu au compte du Ministère de l’Environnement, des Eaux et Forêts. Nous n’avons rien contre cette initiative mais nous vous demandons humblement de rendre public d’abord le résultat du concours auquel nous avons pris part en 2019 avant d’organiser un autre », peut-on lire dans la lettre que ce collectif a adressé au ministre Julien Yombouno.

 

Bénin : après l’incident au Palais de la Marina hier, les nouvelles du Président Talon

Pour participer au concours de 2019, ces candidats disent avoir beaucoup souffert, beaucoup d’entre eux ont quitté des endroits éloignés pour se rendre dans la ville où doit se tenir le concours : « Les mots nous manquent pour décrire les circonstances dans lesquelles nous avons effectué ce concours. La constitution des dossiers de candidature, le dépôt et les déplacements pour rejoindre les centres d’examen à l’intérieur du pays nous a coûté extrêmement cher.  Nous avons dépensé beaucoup d’argent et d’énergie dans le seul espoir d’être intégrés à la Fonction publique, de sortir du chômage qui frappe de plein fouet à ce jour la jeunesse. Les résultats qui étaient prévus une semaine plus tôt, restent jusque-là dans les tiroirs, laissant les candidats dans l’impasse totale. »