Guinée Conakry : absence embarrassante de toilettes publiques dans la capitale

0
30

Avoir un mal de ventre, une indigestion ou une envie aiguë d’aller à la selle sur les lieux publics à Conakry n’est pas chose aisée. C’est un combat de titans qui vous arrache des gouttes de sueur, même assis à l’ombre. Et si par malheur vous êtes accompagnés d’un enfant, sans être prémunis des cartons de Pampers, bonjour la catastrophe ! Et pour cause. Les toilettes publiques sont inexistantes. Et si elles existent, elles sont mal entretenues, le manque d’hygiène auquel font face les utilisateurs les exposent aux maladies.

RDC : Un enseignant d’une école privée surpris avec une élève ..

A l’intérieur des marchés des communes et même au Boulevard Telly à Kaloum, il existe encore des  toilettes vieilles de plusieurs décennies. Ces toilettes d’un certain âge sont gérées par des riverains et de vieux gardiens qui supportent des odeurs fétides, nauséabondes et sont exposés aux maladies. Sales et mal entretenus, ces WC publics suffoquent et étouffent. Manque d’eau courante, on y utilise des fûts, des anciennes boîtes de conserve pour le nécessaire après être soulagé. Mais que de saleté ! « Si tu n’es pas serré, tu ne peux pas rentrer ici. C’est dégueulasse de s’asseoir pendant 2 minutes sur ces pots crasseux. On peut ramasser des maladies dans cet endroit, avoir des infections avec ces pots mal nettoyés », soutient Ansmane Camara au sortir des toilettes publiques du marché Niger.