Ghana : Flambée des prix du carburant et des produits alimentaires, voici ce que la population exige de Nana Akufo-Addo

0
27

Dépassés par l’augmentation des prix du carburant et des produits alimentaires, les ghanéens sont descendus dans la rue, le samedi 05 novembre pour crier leur ras-le-bol. Ils demandent la démission du président de la République Nana Akufo-Addo. La démission du ministre des Finances, Ken Ofori-Atta est aussi réclamée.

Procès du 28 septembre, dissensions au sein de la défense

La situation économique actuelle au Ghana est liée à la dépréciation spectaculaire du Cedi (NDLR leur monnaie). Elle est aussi due au conflit entre l’Ukraine et la Russie. Le prix du carburant, de l’huile de cuisson et des céréales a connu une hausse avec la tension entre les deux pays.

Cécé Raphael Haba parle : « quand Toumba a tiré sur le président (Dadis), il est tombé, je suis venu l’assister »

En effet, l’inflation au Ghana a atteint son niveau le plus élevé depuis 20 ans. Elle est estimée à 40,4% au mois d’octobre. Cela dépasse la limite de 10% autorisée par la Banque centrale.