Gabon : un vaste réseau de placements sexuels des filles démantelé

0
17

Plusieurs hommes et femmes appartenant à un vaste réseau de placements sexuels des filles à Oyem, capitale provinciale de la province du Woleu-Ntem, ont été interpellés par les éléments de la Direction générale de recherche (DGR).

Le phénomène de placement sexuel des femmes se portait bien à Oyem, jusqu’au moment où les éléments de la Direction générale de recherche (DGR) ont mis la main sur les auteurs de ce fléau.

Selon le journal Mediaposte Gabon, plusieurs personnes ont été arrêtées à l’issue d’une enquête menée par les fins limiers de la gendarmerie gabonaise.

« De nombreuses femmes supposées être au sein du réseau de placement sexuel sont tombées dans les mailles du filet des éléments de cette unité de la Gendarmerie nationale.  Hier, une frangine a reçu un appel d’un M. disant que c’était un client, une fois sur les lieux, c’était la DGR qui l’attendait. On ne sait pas comment ils font pour avoir les numéros des filles, il parait qu’ils sont dans les groupes whatsApp de placements », a confié une source à nos confrères.

Selon l’article 260 du le Code pénal gabonais, les personnes reconnues coupables de « placements sexuels », encourent une sanction de 15 ans d’emprisonnement  et une amende de 100 millions FCFA.