Des parlementaires de plus de 25 pays à Lomé pour parler terrorisme et l’extrémisme violent avec l’engagement des jeunes

0
20

Les travaux consacrés à la conférence parlementaire de haut niveau sur le terrorisme et l’extrémisme violent avec l’engagement des jeunes sont en cours dans la capitale togolaise. Démarrés le 19 janvier 2023, les travaux se poursuivent et doivent prendre fin ce 20 janvier. Près de 500 parlementaires venus de plus 25 pays prennent part à ce rendez-vous.

A Lomé, les parlementaires vont axer leurs discussions sur la recherche des moyens et stratégies pour une plus grande collaboration entre les parlementaires, les jeunes ainsi que la société civile dans la lutte contre le terrorisme et accroître leur implication dans les processus d’élaboration des politiques relatives à la prévention de l’extrémisme violent.

La conférence parlementaire de haut niveau sur le terrorisme et l’extrémisme violent avec l’engagement des jeunes est une organisation conjointe du Bureau des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme (UNOCT) et l’Assemblée nationale du Togo en collaboration avec l’Union parlementaire africaine, le Comité interparlementaire du G5 Sahel, et le Conseil de la Choura de l’État du Qatar.