Côte d’Ivoire : Vers une alliance entre le FPI et le RHDP ?

0
25

Le Front populaire ivoirien (FPI) est en train de renaître de ses cendres. Le parti de l’ancien Premier ministre Pascal Affi N’Guessan a fait une percée fulgurante lors de l’installation des Commissions électorales indépendantes locales (CEL) sur toute l’étendue du territoire national au mois d’octobre dernier. Même si ce scrutin particulier a été dominé par le parti présidentiel, le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), qui est arrivé en tête de tous les suffrages, le Front populaire ivoirien (FPI) n’a pas du tout été ridicule.

Un Journaliste Réalisateur togolais déclare la guerre contre les grossesses en milieu scolaire

Selon les résultats du 17 octobre 2022 de l’installation des CEL, reçus de la Commission électorale indépendante (CEI), le RHDP a 88,88 % des postes de présidents des 585 CEL, l’Alliance des forces démocratiques (AFD), avec le FPI, arrive en seconde position avec 2,05 %. Le PDCI occupe la 3ème place avec 1,37 %.

Dénouement de l’affaire des 46 mercenaires ivoiriens

Mais contre toute attente, le FPI et ses alliés de l’AFD ont remporté 45,64 % des postes de vice-présidents des CEL. Le PDCI, avec 7,52 % des postes, arrive en seconde position et le RHDP, 3ème, avec 4,10 %. Mieux, le FPI et ses alliés de l’AFP ont conforté leur présence dans ces commissions électorales indépendantes locales par 16,13 % d’élus après le RHDP qui en a 30,88 %. Le PDCI se frotte les mains avec seulement 3,35 % des élus des CEL.

Bénin : le Député accusé de viol sur la femme d’un pasteur dit être harcelé par sa victime

Ces résultats, on ne peut plus flatteurs pour le Front populaire ivoirien, à en croire son président Pascal Affi N’Guessan, n’est pas tombé du ciel.