Cote d’Ivoire: Retour de Blé Goudé – Le PPA-CI tremble déjà !

0
16

Ils se livraient une guerre à distance et par personnes interposées. Désormais, ils vont descendre dans la même arène. Eux, c’est d’un côté Laurent Gbagbo avec, le Parti des peuples africains Côte d’Ivoire (PPA-CI) et Charles Blé Goudé, qui a transformé le Congrès Panafricain pour la Justice et l’Egalité des Peuples (COJEP) en parti politique au grand mécontentement des proches de Laurent Gbagbo.

Justin Koné Katinan, le vice-président du Parti des peuples africains, Côte d’Ivoire (PPA-CI) avait déclaré que l’ancien leader des jeunes patriotes n’était plus un allié. Car selon ce responsable du nouveau parti de Laurent Gbagbo, la transformation du COJEP de Charles Blé Goudé en parti politique, faisait désormais de lui un adversaire.  » Quand vous créez un parti politique, votre objectif, c’est la conquête du pouvoir d’État.

Le jour Monsieur Charles Blé Goudé a créé le COJEP et l’a transformé en parti politique. Nous ne sommes plus ensemble. Nous le traiterons comme nous traiterons les autres adversaires politiques. Sur le terrain politique, nous sommes des adversaires politiques, il faut que ce soit clair pour les Ivoiriens « , avait-il déclaré lors d’une rencontre avec la presse. Ces paroles de sont pas tombées dans les oreilles de sourds. Blé Goudé et son camp attendent relever le défi qui vient de leur être lancé.

Ainsi l’annonce avant-hier du retour au bercail de l’ex général de la rue trouble-t-il le sommeil des pro-Gbagbo. Et cela à juste titre. Blé Goudé dans l’entourage de Laurent Gbagbo n’est pas notre qui ? Blé Goudé mérite à juste titre son titre de général de la rue pour avoir mobilisé des milliers de jeunes à la cause de la rue. Ses appels à manifester depuis 2002 jusqu’à la chute du pouvoir de Laurent Gbagbo étaient couronnés de succès.

C’est à juste que Laurent Gbagbo volait à tout prix le garder dans son écurie. Mais, les choses ne sont pas passées comme l’aurait voulu le président du PPA-CI. A leur sortie de prison, les deux se sont brouillés. Chacun a décidé de prendre son chemin. Et Laurent Gbagbo qui le premier est rentré au pays, n’a rien fait selon les proches du président du Cojep pour faciliter le retour au pays de ce dernier. Bien au contraire, ils auraient milité pour que Blé Goudé soit maintenu hors du pays.

Une ingratitude que l’ex général de la rue n’a pas tolérée. Dans une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux, Blé Goudé avait dénoncé l’attitude des proches de son ex codétenus du pénitencier de Haaglanden, à Scheveningen (au Pays-Bas). Cette ingratitude, Blé Goudé veut la faire payer cash. Son premier challenge sera rallié à sa cause, ces milliers de jeunes devenus aujourd’hui adultes.

Le chemin semble tout tracé pour réussir. Ils sont en effet nombreux ceux d’entre eux qui s’estiment trahi. D’où l’inquiétude du PPA-CI qui s’est empressé à quelques jours du retour au pays de Blé Goudé de remanier son secrétariat général en donnant plus de pouvoir aux jeunes pour leur donner tout envie d’aller voir ailleurs. Les jeunes vont-ils mordre à l’hameçon ?

Pas évident. Pour la simple raison que beaucoup rêvent d’un nouvel ordre politique de la gauche. Qu’ils pensent construire avec Blé Goudé, leur général. A l’époque, ces jeunes avaient certes beaucoup d’admiration pour Laurent Gbagbo. Mais, il y avait aussi et surtout la magie Blé Goudé qui a certainement pesé dans la balance. Aujourd’hui, le cœur de ces jeunes de cette époque devenues adultes aujourd’hui, balance entre Gbagbo et Blé Goudé. Quelle sera leur décision finale ? La réponse dans quelques jours. Mais quoi qu’il arrive, Laurent Gbagbo va laisser des plumes dans cette guerre entre le père et le fils.