Cameroun : Voici pourquoi le sous-préfet d’Ayos a interdit la consommation de la viande du chien et du chat

0
16

Une décision aux allures insolites. Le 11 novembre 2022, le sous-préfet de l’arrondissement d’Ayos dans le département du Nyong-et- Mfoundi ( région du Centre Cameroun), Moloka Alain Ekwe « interdit à compter de la date de signature de la présente décision, l’abattement, la vente et la consommation des viandes de chien et de chat domestiques dans toute l’étendue de l’arrondissement d’Ayos »

Seulement les motifs de la décision du patron de l’arrondissement d’Ayos, ne sont pas dévoilées. D’après nos informations, tout part du vol et de la vente du chien de Moloka Alain Ekwe. Un beau berger allemand qui selon nous informateurs, a été volé par de jeunes gens, puis vendu à 15 000 francs CFA à un restaurateur de la viande la ville. Plusieurs personnes sont appréhendées, et passent aux aveux. Courroucé, le sous-préfet interdit « l’abattement, la vente et la consommation des viandes de chien et de chat… »

Bien plus, les contrevenants s’exposent à une amende qui oscille entre 500 et 05 millions francs CFA, non sans exclure des poursuites judiciaires. La chronique urbaine raconte que les viandes de chien et de chat sont très prisées à Ayos, et que des jeunes gens volent des chiens et des chats errants ou non. Selon des croyances locales, ces deux viandes protégeaient de certaines pratiques sataniques, notamment des sectes  » famla  » et  » Kong », deux cercles ésotériques connues au Cameroun comme étant à l’origine de la mort mystique de plusieurs personnes, en vue d’un enrichissement rapide.