Burkina : le GSIM revendique l’attaque près de la frontière avec le Togo

0
29

La région du Centre-est a été la cible d’une attaque jihadiste revendiquée par la filiale d’Al Qaïda au Sahel.En déplacement samedi 5 novembre à Djibo, à plus de 200 kilomètres au nord de Ouagadougou, le capitaine Ibrahim Traoré, président de la transition au Burkina Faso a demandé aux militaires de se tenir prêts pour les prochains combats contre les groupes jihadistes.

Le même jour, une patrouille mixte de Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP) et de soldats burkinabés sont tombés sur une embuscade jihadiste dans la localité de Soudougui, dans la province de Koulpélogo (Centre-est).

Cet incident rapporté par des comptes de veille sécuritaire sur Twitter a été confirmé par le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM) jeudi 10 novembre.

Le groupe jihadiste lié à Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) revendique cette attaque et affirme avoir tué 14 membres des forces de défense et de sécurité. La filiale sahélienne d’AQMI déplore en même temps deux morts dans ses rangs.