Bénin : une amende pour chaque cas d’excès de vitesse

0
16
L’opération de contrôle d’excès de vitesse sur les axes routiers reprend ce jour, lundi 23 janvier 2023 sur toute l’étendue du territoire national. L’information a été rendue publique par le Directeur Général de la Police Républicaine à travers la note 009/DGPR/SP du 20 janvier 2023.
L’objectif de cette opération est de réduire les cas d’accidents de circulation sur les axes routiers. Les forces de l’ordre sont donc instruits pour poursuivre l’opération sous le contrôle effectif des directeurs départementaux de la police républicaine.
Par ailleurs, l’opération de contrôle d’excès de vitesse sur les axes routiers ne doit nullement donner lieu à des actes de rançonnements ni de tracasseries routières, a martelé l’Inspecteur Général de police de 2ème classe, Soumaila YAYA.

10.000 FCFA ou 15.000 FCFA d’amende selon le cas pour excès de vitesse

Le DECRET N°2008-194 DU 08 AVRIL 2OO8 portant modalités de perception et de répartition des pénalités relatives aux infractions à la réglementation routière, recouvrables par le Centre National de Sécurité Routière a fixé le taux de pénalités pour les infractions relatives à l’excès de vitesse ainsi qu’il suit :

  • Excès de vitesse en agglomération (véhicules légers) : 10.000F CFA
  • Excès de vitesse en agglomération (poids lourds) : 15.000F CFA

Les conducteurs sont donc invités à rester obligatoirement en dessous de 50km/h en agglomération comme à Cotonou.

Pour une efficacité dans le contrôle routier, les agents de sécurité disposent depuis plusieurs mois de cinémomètres laser qui sont des appareils équipés de puissants radars qui permettent de flasher même à une longue distance un véhicule et de montrer exactement la vitesse à laquelle le conducteur roule.