Afrique du Sud : la demande de libération conditionnelle de l’ex-président Jacob Zuma est rejetée pour cette raison

0
31

La Cour de cassation sud-africaine a jugé lundi que la libération conditionnelle de l’ancien président Jacob Zuma était contraire à la loi et qu’il devait par conséquent retourner en prison. La commission des libérations conditionnelles pour raisons médicales a jugé que Jacob Zuma ne remplissait pas les conditions requises pour être libéré, a indiqué la Cour. « Cette cour a déterminé que la libération conditionnelle de Zuma pour raison médicale était contraire à la loi », a déclaré le juge Tati Makgoka à la Cour de cassation.

Bénin Éducation : l’Office du Bac innove

Pour rappel, Zuma avait été condamné à 15 mois de prison par la Cour constitutionnelle pour outrage au tribunal. Il a purgé moins de deux mois de sa peine avant de se voir accorder une libération conditionnelle pour raison médicale par l’ancien commissaire national des services correctionnels, Arthur Fraser.